fbpx

Gérer le mouvement

L’avenir appartient à toute organisation qui veut changer, s’améliorer, s’ajuster aux mouvements du marché et qui y parvient rapidement.
Sonia Perron C.T.E.

Comment certaines entreprises s’adaptent rapidement aux situations, comme celle de la pandémie du COVID-19, et, en tirent même leur épingle du jeu tandis que d’autres en souffrent ? 

Le défi est de taille dans une société en perpétuel mouvement où tout va vite, tout est urgent et tout à un coût.  Le succès repose sur une volonté de s’adapter à toute épreuve, incluant celle de changer notre façon traditionnelle de gérer en mettant l’individu au cœur du succès. 

Pour rester compétitif et survivre, il faut demeurer à l’affût des besoins et des tendances tout en créant une infrastructure souple, pour suivre les mouvements du marché. Il convient aussi de réfléchir, en se concentrant sur l’aspect humain seulement, aux activités et aux intervenants requis pour qu’une personne retrouve l’équilibre lors d’événements importants. La gestion du changement est omniprésente dans nos vies. Depuis la tendre enfance, les parents, la famille, les amis, l’école, la société accompagnent chaque personne tout au long de son parcours pour l’aider à s’adapter au mouvement. En entreprise, chaque personne ne peut être confronté à une nouvelle réalité et se trouver instantanément en contrôle et confortable à exécuter ses tâches. Il est essentiel d’en tenir compte dans toutes les décisions ou initiatives futures. Pour bien accompagner les gens lors de transitions, l’entreprise a besoin d’une équipe de dirigeants avec des compétences solides en gestion. Il est dans son intérêt d’avoir les bons gestionnaires au bon endroit et au bon moment.

La flexibilité est un atout pour s’ajuster rapidement. L’entreprise a donc besoin d’une infrastructure souple qui favorise la gestion du mouvement. Ceci implique une organisation du travail et des processus optimaux favorisant la mobilisation et la créativité car rien n’est fixe. Au contraire, c’est un mouvement perpétuel qui force l’organisation à continuellement s’adapter. Il faut donc investir autant de temps et d’énergie à l’amélioration des opérations internes qu’à l’amélioration des produits et services pour la clientèle. Comprendre et être au-devant des besoins des clients permet d’anticiper et de créer les tendances. C’est un art auquel il faut aspirer. Certaines entreprises sont passées maîtres dans ce domaine et se démarquent par leur agilité, leur créativité et leur leadership. Parmi celles-ci, quelques-unes sont en démarrage ou en croissance mais plusieurs d’entre elles sont à maturation. Elles ont su conserver leur feu sacré, leur désir de se dépasser, de se démarquer et d’être la référence sur le marché.

L’autre variable à ne pas oublier concerne les besoins. Il est clair que l’équilibre entre les besoins des individus et ceux de l’entreprise est de plus en plus complexe à concilier. D’un côté il y a les individus, qui ont tous des besoins différents et un équilibre de vie à conserver, et de l’autre côté il y a les entreprises, qui ont des objectifs à atteindre dans un contexte dynamique et exigeant. L’entrepreneur doit être vigilant et à l’écoute pour que les individus qu’il emploie participent à l’essor de l’entreprise. Si les besoins des individus concordent à ceux de l’entreprise, tous seront gagnants. Ceci ne peut se faire sans se soucier à la fois des besoins individuels et collectifs. Il est conseillé d’avoir un encadrement favorisant la gestion des objectifs de carrière et de développement pour aider à concilier le tout.

L’entreprise en équilibre s’adapte plus rapidement aux mouvements du marché parce qu’elle reconnaît que l’individu est au cœur de son succès, elle opte pour des initiatives à valeur ajoutée et, elle ajuste ses façons de faire pour favoriser son évolution. Elle maintient son équilibre en se souciant de la satisfaction des besoins individuels, tout en atteignant ses objectifs d’affaires. Il est impossible d’éviter les déséquilibres, mais s’en soucier et agir rapidement empêchent la dégradation de la situation. Il faut beaucoup moins d’énergie pour veiller au maintien de l’équilibre que pour le retrouver. Comme dit le proverbe, « mieux vaut prévenir que guérir ».

L’avenir appartient à toute organisation qui veut changer, s’améliorer, s’ajuster aux mouvements du marché et qui y parvient rapidement. De nos jours, la pérennité d’une organisation repose sur la mobilisation des gens et sa souplesse. Toute entreprise qui refuse cette réalité et qui a omis de mettre en place une structure souple dans un environnement centré sur l’humain se dégradera et s’éteindra éventuellement. 

Inscrivez-vous à notre webinaire gratuit : Les 3 clés pour gérer le mouvement

Image de Geralt