fbpx

Le rôle du gestionnaire lors de changement

Le rôle du gestionnaire lors des transitions est déterminant. Il fait toute la différence entre un succès et un échec. L’équipe de projet doit mettre tout en œuvre pour informer et outiller les gestionnaires afin qu’ils puissent faire leur travail.
Sonia Perron C.T.E.

À la base, le rôle du gestionnaire est de voir à la gestion humaine et matérielle de son département pour produire les biens ou services. Il doit voir à la planification des activités et des budgets, à l’embauche et au développement de son équipe, à l’organisation du travail en tenant compte de la gestion des priorités, à la gestion des transitions lors de changements et aux suivis administratifs, tant humains que matériels.

Le rôle du gestionnaire lors des transitions est déterminant. Il fait toute la différence entre un succès et un échec. L’équipe de projet doit mettre tout en œuvre pour informer et outiller les gestionnaires afin qu’ils puissent faire leur travail. Les responsabilités en gestion du changement sont nombreuses pour les gestionnaires.

Les gestionnaires voient à l’adaptation technique du changement pour leur équipe. Ils gèrent aussi le volet humain des transformations afin d’implanter efficacement le changement et ce, en générant toutes les activités permettant de faciliter la transition. Ils supportent et accompagnent leurs subordonnés afin d’assurer leur progression vers la situation future. En fait, leur soutien et leur disponibilité favorisent l’acceptation et l’adhésion et influencent les employés à prendre en charge le changement.

Ils supportent le projet et en font la promotion dans leur équipe. Ils mobilisent les membres de leur équipe pour qu’ils participent au projet et adhèrent au changement. Ils assignent aussi leurs ressources au besoin. Si requis, ils participent au pilote du projet et de la formation. Ils prônent une communication bidirectionnelle et y participent, autant avec leurs employés qu’avec l’équipe de projet. Ils sont responsables de demeurer à l’affût des changements, de se renseigner régulièrement pour assumer leur rôle et de s’assurer que leur équipe a accès à toute l’information nécessaire.

Ils répondent aux questions des membres de l’équipe et gèrent leurs préoccupations. Ils informent leurs subordonnés à propos des modifications apportées à la structure organisationnelle. Si requis, ils revoient avec eux les rôles et responsabilités. Ils s’assurent que chaque personne reçoive toute l’information nécessaire pour bien comprendre le contexte avant de suivre un atelier ou une formation sur les processus, les procédures ou les outils. Ils favorisent la participation de leurs employés aux activités de gestion du changement prévues, entre autres, en libérant le temps nécessaire et en demandant de la rétroaction sur les activités. Au cours de la transition et même après, ils seront coachs à la fois pour les comportements et les tâches afin de renforcer l’adoption du changement et en assurer le succès à long terme.

Ils transmettent à l’équipe du projet les succès, les problématiques et les besoins en matériel et en accompagnement. En s’informant, ils suivent les problématiques opérationnelles et au besoin, participent à leur résolution. Ils participent à l’opérationnalisation des nouveaux indicateurs de performance et s’assurent aussi de la mise à jour des procédures. Ils ajustent au besoin les objectifs et les mesures dans les évaluations de performance. Lorsque requis, ils voient à l’ajustement des conditions de travail. Finalement, ils instaurent des contrôles pour faire la vigie sur la qualité et la continuité du changement.

(image geralt)